Sitemap | ne | frans | engels
Une question ? Appelez-nous:: 0032 57 40 91 20

FIAN publie une étude sur l'accès à la terre en Belgique et en Europe

FIAN Belgium, en partenariat avec la FUGEA, le MAP, Terre-en-vue et Terre de Liens, publie une étude qui s'intéresse à la pression foncière exercée actuellement en Europe qui menace l'avenir de notre agriculture. Deux phénomènes concomitants – accaparement des terres et concentration foncière – rendent, aujourd'hui, l'accès à la terre en Europe de plus en plus difficile pour les jeunes futurs paysans (pommes de terre, ...) et les petits producteurs.

Cette situation critique de notre agriculture s’observe à travers les phénomènes suivants : diminution des terres agricoles, concentration des terres au profit d’exploitations trop grandes et trop spécialisées, augmentation des prix du foncier, disparition des fermes, difficultés de renouvellement des générations en agriculture et de transmission des fermes, compétitivité tournée vers les rendements et non vers l’autonomie des exploitations, appauvrissement de la biodiversité, surconsommation de l’eau et pollutions nombreuses, dégradation du sol et de la qualité de l’air, etc… Loin de se limiter au monde agricole, ces problèmes constituent une menace pour la réalisation de notre droit à l’alimentation et de notre souveraineté alimentaire.


Après avoir dressé un état des lieux au niveau mondial, européen et belge des tensions subies ces dernières décennies par le foncier agricole et analysé les causes, l’étude explore les leviers d’action pour envisager une refonte du régime foncier. En s’appuyant sur les Directives volontaires pour la gouvernance foncière, une déclinaison nationale de leur possible mise en œuvre est appliquée à la Belgique. Enfin, les initiatives citoyennes et autres témoignages de résistance locale sont mis à l’honneur pour envisager un autre futur pour l’agriculture.


Etude



bron: Agripress    01:57:00|09/09/2014